eau potable

Les normes de qualité de l’eau potable

L’eau occupe une grande place dans la vie quotidienne de l’être vivant. En effet, elle apporte santé, bien-être et assure une alimentation saine à l’être humain. Toutefois, pour que l’eau puisse jouer parfaitement son rôle, une certaine qualité doit être respectée. L’eau potable est effectivement un aliment très contrôlé pour assurer la santé des citoyens. Voyons alors à travers cet article les normes de qualité à respecter pour l’eau potable.

Qu’est-ce qu’une eau potable ?

L’eau qui est mise à la disposition des contribuables est considérée comme de l’eau potable. Mais qu’entend-on véritablement par potable ? En fait, l’eau est dite potable, lorsqu’elle répond à des exigences prévues par la réglementation en vigueur. Et donc elle est parfaitement propre et idéale pour la consommation humaine. L’OMS quant à lui va plus loin en retenant que l’eau potable doit être consommable sans risquer la santé du consommateur.

L’eau peut provenir de différentes sources possibles. Ainsi, sa qualité va dépendre grandement de ces sources. Mais en général, on s’accorde à dire que l’eau fournie par le réseau de distribution est potable. En effet, avant d’arriver à la maison, l’eau destinée à la consommation doit passer par divers traitements. Comme il s’agit d’une eau qu’on utilise quotidiennement et pour l’alimentation, des réglementations doivent être respectées. Ainsi, toute eau issue du robinet installé par l’agence de distribution est donc considérée comme de l’eau potable.

Les normes de qualité établie par l’OMS

Les normes à respecter pour l’eau potable varient selon les pays, mais aussi les organisations. Pour l’OMS, l’eau potable, quelle que soit sa source ne doit pas contenir des matières en suspension, des micro-organismes ni des produits toxiques. Pour respecter tous ces éléments, l’eau doit subir des tests fréquemment. Les paramètres établis par l’OMS peuvent être adaptés selon les pays, en fonction des normes sanitaires et des possibilités économiques.

Aussi, un niveau de minéraux maximal ne doit pas être dépassé pour assurer l’équilibre et la qualité de l’eau. Ce niveau varie selon les pays. Pour l’eau potable à usage des municipalités, les autorités prévoient d’autres conditions. En effet, on doit contrôler le taux de corrosivité présent dans l’eau. Aussi, pour garder la conduite de distribution en bon état, il faut veiller au potentiel de colmatage de l’eau.

Les normes de potabilité physique et chimique de l’eau

En plus des normes établies par les organismes internationaux et les autorités nationales, des paramètres physiques et chimiques entrent en jeu. Ces paramètres permettent de définir et de contrôler le niveau de potabilité avec des valeurs limites à respecter. Alors, si les seuils et les conditions sont respectés, l’eau est considérée comme potable, consommable et sans risque pour la santé.

Ensuite, d’autres règles plus spécifiques permettent également d’analyser la potabilité de l’eau. En effet, la région, les conditions climatiques et les problèmes rencontrés peuvent jouer sur la qualité de l’eau. Par exemple, dans une zone exposée aux catastrophes naturelles ou à un déversement d’arsenic dans l’eau, certaines analyses sont nécessaires. C’est le cas du test à l’arsenic qui fait partie des plus importants pour assurer la potabilité de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

BACK TO TOP