pompe à chaleur géothermique

Ce qui caractérise une pompe à chaleur géothermique

Il existe sur le marché deux types de pompe à chaleur géométrique : la PAC eau-eau avec capteurs horizontaux et la PAC eau-eau avec capteurs verticaux. Elles représentent chacun un mode de chauffage à la fois économique et écologique. Leur choix et leur installation dépendent entièrement de votre habitation. À ce propos, il vaut mieux faire appel à un professionnel pour déterminer le modèle adapté à votre structure ainsi qu’à vos besoins. Par ailleurs, il peut vous fournir quelques conseils pour obtenir des aides financières concernant l’installation d’une PAC utilisant la géothermie.

Comment fonctionne une pompe à chaleur géothermique ?

Plus chère qu’une pompe à chaleur aérothermique, la pompe à chaleur géothermique adopte à peu près la même fonctionnalité qu’une pompe à chaleur hydrothermique. Elle récupère, en effet, la chaleur de l’eau des nappes souterraines par le biais d’un capteur et les envoie dans le système de chauffage de la maison par la pompe. Pour comprendre ce mode de fonctionnement, vous pouvez visiter le site https://www.devis-pompe-a-chaleur.org/ pour consulter les différents avis concernant ce modèle. Sinon, vous devez noter que la chaleur récupérée par cet appareil peut être utilisée pour chauffer l’eau chaude sanitaire.

S’il s’agit d’une maison individuelle, la température obtenue est inférieure ou égale à 30 °C. C’est pour cette raison qu’on appelle cette technologie « géothermie très basse énergie ». Son véritable point fort est qu’elle peut être installée dans n’importe quelle région, même la plus froide. Lors de sa mise en place, l’installateur pose les capteurs à une profondeur étudiée au préalable afin d’obtenir une chaleur constante et suffisante. À titre d’information, la pompe à chaleur géothermique est reliée au chauffage central de la maison ou à la ventilo-convecteurs ou directement à un ballon d’eau chaude.

Les différentes technologies d’une PAC géothermique

Pour faire simple, la pompe à chaleur géothermique s’installe à l’horizontale ou à la verticale. Cette dernière coûte environ 7 % plus cher que le modèle adoptant un système horizontal qui est particulièrement réservé aux petites surfaces. En fait, installer des capteurs horizontaux exige une surface estimée à 1,5 à 2 fois de la surface habitable à chauffer. Par exemple, pour une maison de 150 m², un espace extérieur d’environ 225 et 300 m² est requis pour installer les capteurs. Les capteurs horizontaux sont installés à une profondeur allant de 60 centimètres à 1,2 mètres.

Concernant les capteurs verticaux, cette technologie prend nettement moins de place. Pour chauffer une maison de 120 m² habitables, il faut mettre en place deux sondes géothermiques d’environ 70 mètres de profondeur chacune et dotées d’une distance de 10 mètres minimum. À noter que ces capteurs peuvent atteindre parfois une profondeur de 80 mètres. Vu la complexité des travaux d’installation d’une PAC géothermique à capteurs verticaux, le prix de ce modèle est plus élevé, mais sa performance est supérieure. À titre d’information, si votre pompe à chaleur géothermique sert uniquement à la production d’eau chaude sanitaire, la surface occupée par le capteur est pratiquement réduite à peu près 25 m² en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

BACK TO TOP